Qu'est-ce que c'est?

> Présentation

Les événementiels apportent une dynamique et de réelles plus-values à notre territoire départemental :
- épanouissement collectif et individuel,
- développement de la connaissance des milieux naturels et humains
- générateurs d’activités économiques.

Mais ces mêmes manifestations sont également susceptibles de générer des nuisances sur notre environnement (pollution, émission de gaz à effet de serre, dégradation de la faune et la flore etc.).

L'éco-manifestation consiste à prendre en considération tous les impacts liés à l'organisation d'un événement et de les adapter pour :
- réduire significativement les impacts notamment en matière de déchets, de consommation énergétique, de transport…,
- valoriser les plus-values économiques pour un territoire,
- créer une dynamique de solidarité et de cohésion sociale.

 

> Comment concilier l’organisation d’une manifestation et l'intégration des principes du développement durable ?

Avec plus d'un millier de manifestations organisées sur le département chaque année, le Conseil départemental de la Corrèze, conformément à son engagement dans son Agenda 21, souhaite amener progressivement les organisateurs à réduire leur impact environnemental tout en intégrant un volet social et économique dans la réalisation de leur projet.

 

> Les principaux facteurs de réussite d'une éco-manifestation

- Une vision commune : toute l'équipe de l'organisation ainsi que les différents intervenants doivent connaître les objectifs fixés et les intégrer tout au long de l’évènement. La réussite de la démarche dépend d’une vision commune et cohérente de tous. C'est pourquoi, il est conseillé de nommer un responsable (ou ambassadeur) de la démarche.

- Une volonté d’amélioration continue : une seule manifestation ne suffit pas pour intégrer tous les aspects présentés dans les fiches. L’engagement dans le développement durable doit être progressif. Il faut hiérarchiser  les enjeux, lancer quelques actions simples la première année et s’y investir totalement. Au fil des années, il sera possible de fixer d’autres objectifs. Mieux vaut des objectifs humbles mais réalistes au regard des forces dont dispose l'organisation, qu’un objectif trop ambitieux demandant énormément d’investissements au risque d’épuiser les partenaires et les bénévoles !

- Un bilan : dans cette volonté d’amélioration continue qui caractérise une démarche responsable, il est nécessaire d’évaluer les actions mises en place en fin de manifestation : quelle réussite ? Quelles difficultés rencontrées ? Quelles améliorations envisagées ?
La définition d’indicateurs et d'objectifs en amont permet ainsi de collecter les informations nécessaires au bilan des actions.

Exemples d’indicateurs :
Action « Économies de papier » > quantité de papier consommée
Action « Tri des déchets » > pourcentage de déchets valorisés
Action « Achats éco-responsables » > volume financier concerné


L’éco-manifestation : c’est l’affaire de tous et tout le monde peut agir à son échelle.

 


En moyenne, une manifestation qui rassemble 1 000 personnes consomme :

100 kg de papier => soit 2 arbres, 30 000 litres d'eau

200 kWh d’énergie => soit 3 ans d'éclairage avec 1 ampoule économique (15 w)

et produit 500 kg de déchets => soit 1,5 fois la production d'1 Français en 1 an.

 

> Vos témoignages

Déposer votre témoignage